Blog Post

Derniers Articles

Vidéo du Grand Rodéo dans les Arènes de Fréjus le 9 juillet 2015

Gros événement ce jeudi 9 juillet aux arènes de Fréjus qui organisait un rodéo avec des cowboys venus du monde entier.
Vingt minutes avant le début du spectacle un groupe de musique est présent sur la scène des arènes et chauffe le public en jouant des musiques country et du rock. Les arènes sont divisées en deux parties, la plus petite sert de coulisses où l’on retrouve les cowboys, les chevaux, les vachettes ainsi que les taureaux avant le spectacle. La plus grande est l’aire de jeux. Pour commencer le spectacle, des cowgirls entrent dans l’arène sur des chevaux avec le drapeau américain, elles sont ensuite accompagnées par tous les participants à ce rodéo qui, tradition oblige, écouteront l’hymne américain ainsi que la Marseillaise. Un des cowboys est ensuite choisi pour effectuer la prière traditionnelle à tous les rodéos. Tous portent la tenue traditionnelle.
Le show débute

Une fois la cérémonie d’ouverture effectuée le spectacle peut commencer.
En plus de toutes les épreuves qui ont lieu lors des rodéos, il y a aussi ce soir-là de la voltige avec notamment Laurent Douziech qui travaille sur deux chevaux. Une épreuve spectaculaire qui demande énormément d’entraînement : « On s’entraîne pratiquement tous les jours, pour faire une quarantaine de spectacles par an ». Et non ne vous inquiétez pas, ce genre d’épreuves ne dérange pas les chevaux « On les choisit selon leur tempérament, il y en a qui aiment le contact et qui cherchent à travailler » explique t-il.
Les animations s’enchaînent, on assiste ensuite au « Bronc Riding ». Sur cette épreuve le cowboy doit tenir huit secondes sur un cheval sauvage qui tente de l’éjecter. Certains chevaux sont intenables et vont jusqu’à se fracasser dans les barrières, mêmes lorsque le cowboy n’est plus sur eux alors qu’un autre un peu plus passif ne réagit pas beaucoup. Globalement tous arrivent à se maintenir sur le cheval et sont encadrés durant leur passage par deux autres hommes, qui les récupèrent une fois les huit secondes passées.
Devant plus de 1 000 personnes, c’est au tour d’un cowboy venu tout droit du Mexique de faire un spectacle de floreo (avec un lasso). Il le fait tourner tellement vite et enchaîne les figures avec qu’il est difficile de le distinguer, sa prestation se termine avec une série de vingt sauts dans le cercle constitué par le lasso. Pour continuer avec cet instrument, c’est au tour du roping, cela consiste à attraper un veau avec le lasso le plus vite possible. Si cela commence doucement avec un temps de 23 secondes, les choses s’accélèrent jusqu’à retrouver une finale père-fils qui sera remportée en 5 secondes par le père.
Le public a pu lui aussi participer au spectacle, deux volontaires, un homme et une femme sont descendus en plein coeur des arènes pour participer à un jeu. Deux cowgirls devaient faire le tour de l’arène le plus vite possible avec une chope de bière avant de la passer aux spectateurs qui devait la boire le plus rapidement possible.
Le premier à passer est le jeune homme et le résultat n’est pas terrible entre problèmes lors du tour des arènes et le fait qu’il ait mis du temps à boire. La jeune femme n’a aucun mal à le battre surtout qu’elle boit très rapidement. S’ensuit alors une pause de 30 minutes ou le groupe de musique revient pour distraire le public qui se précipite à la buvette.

Lors de la reprise, on assiste à la capture d’un veau au lasso, ce type de capture s’effectue à deux, elle sert à l’immobiliser afin de s’occuper de lui pour régler tous problèmes de santé. Un nouveau numéro de voltige à lieu et la plus jeune participante âgée de seulement 12 ans surprend le public, elle n’a pas peur et fait exactement les mêmes numéros que les voltigeuses les plus âgées. Une de ces femmes sort quand même du lot en réalisant un tour complet en passant sous le ventre de son cheval.
Le rodéo se termine avec l’un des moments les plus attendus depuis le début de la soirée : le Bull Riding. Il s’agit cette fois de tenir huit secondes, mais sur le dos d’un taureau. A leur entrée dans l’arène tous les cowboys sont équipés d’un casque de protection. Le taureau bouge dans tous les sens, mais la plupart arrivent quand même à tenir les huit secondes. En plus du spectacle offert par les cowboys, la musique était présente tout au long de la soirée soit avec le groupe ou avec la sono pour le plus grand bonheur des spectateurs.
Pendant près de deux heures, nous avons pu assister à un véritable show à l’américaine.

Source : @Bah Alors @Alexandre Demesy